L'incroyable versatilité et capacité d'adaptation des cerveaux "dys" est exactement ce qu'il faut aux entreprises en ces temps où nos repères ont foutu le camp et ou il nous faut nous réinventer pour survivre. Je vous explique pourquoi
Comme toutes les histoires difficiles nous enseignent quelques chose, je peux dire que mon enseignement à débuté tôt dans la vie. J’ai due me reconstruire, ne pas me fier sur les autres, découvrir ce qui fonctionnait pour moi, et ne pas m’arrêter aux opinions . Je suis devenue la « rebelle du système», « La marginale de mes amis», « la guerrière pour les dyslexiques».
C'est mon petit secret, je suis intuitive, j'entends ce que chuchote les âmes. Les vivantes et les décédées. Je crois que je peux demander et recevoir de la vie tout ce que je veux. Je crois aussi que mon intuition est plus puissante que tout. Toi tu y crois?
Comment en vient-on au burn out? Pourquoi sent-on que notre vie doit absolument changer? Le difficile constat que rencontre une majorité de mes clients et les conclusion que j'en ai tiré. Pour vous éviter d'y gouter.
J'ai perdu trop de temps à me comparer. J'étais misérable et figé par la peur sans même savoir pourquoi. Jusqu'a ce que je comprenne qu'il n'y avait pas de comparaison à faire. Que les choses de ma vie n'arrivaient pas contre moi, mais pour moi.
Sans m'en apercevoir, septembre est arrivé et avec lui une foule d'obligation qui m'obligent à réorganiser mon horaire, à repenser à demain et aux activités que j'avais planifiés avant la canicules perpétuel de cet été.
Le sujet m’a interpellé. J'ai appris qu’il y avait une banque de sperme (je vais taire le nom), qui avait détruit les embryons portant le gène de la dyslexie. Sérieux! Je suis pro-choix, mais la raison qui a motivé cette destruction m’a profondément bouleversé. Suis mon raisonnement: Posons-nous d’abord LA question importante: « c’est quoi au juste la dyslexie?». La dyslexie n’est pas un problème d’apprentissage c’est une façon d’apprendre qui est différente. La...
J'ai cru longtemps que la journée de la femme, c'était passé de mode. Ma vie est belle, j'ai un travail, la liberté de faire des choix, je peu aller voter, m'ouvrir un compte de banque sans l'accord de mon père ou de mon mari, je peux exercer le métier que je veux...Mais avec les années, mon opinion à changé. Je vois bien que nous avons parcourue un bon bout de chemin, mais on est encore loin de l'égalité. Mes filles et petites-filles ont besoin de nous toutes, aujourd'hui.
Bombardé de sondages, de tests, de réflexions, de questions, de demandes de toutes sortes. Qui veux-tu être? Quel est le meilleurs choix santé? Comment fais-tu pour décider de...? STOP! J'peux-tu juste écouter le silence bordel?

Afficher plus