10 recommandations pour proposer un premier emploi positif et déterminant pour l'avenir d'un jeune






La belle température vous indique que les vacanciers sont sur le point de prendre la route en direction de votre entreprise. Votre niveau de stress atteint des sommets inégalés, une seule question se pose: laquelle des entreprises de votre région aura la chance de voir les jeunes employés choisir de travailler chez eux?

Vous, comme plusieurs autres commerces, espérez que les étudiants viendront vous porter main-forte. Comment faire pour leur donner envie de venir travailler chez vous?

Premièrement je vous suggère d’ouvrir votre esprit. Ils savent très bien qu’ils sont en demande. Ils cherchent un emploi d’été qui ne sera pas une suite des contraintes scolaire qu’ils viennent de laisser, ils veulent avoir un bel été enrichissant, qui leur rapportera un peu d’argent et qui valorisera leurs compétences. Pour être en mesure de rejoindre leurs attentes, il faut savoir poser les bonnes questions lors de l’entrevue.

Quelques exemples:

1- Retiens-tu plus les consignes quand elles sont écrites, pictogrammes, audio?

2- Es-tu plus à l’aise de travailler en solo, en duo ou en plus grand groupe?

3- Es-tu plus un chef ou un soldat? (faire le lien avec les sports, individuels ou d’équipe)

4- Quelles sont les conditions qui font augmenter ton niveau de stress?

5- Quelles sont les conditions qui te permettent d’être plus concentré?

6- Est-ce que tu aimes avoir les consignes, renseignements, directions à l’avance ou est-ce que cela n’est pas important pour toi?

7- Quels outils qui peuvent t’aider à bien travailler (logiciel de lecture si beaucoup de lecture, de correction si communication écrite, calculatrice, coquille coupe son, lampe non halogène.

Habituellement la personne à une bonne idée de ce qui l’aide à performer et vous dira franchement ce qu’elle a besoin. Ce sont normalement des articles peu coûteux, qui feront pourtant toute la différence. Normalement ils devraient être disponible pour tout employé qui en exprime le besoin, sans condition préalable.

En entrevue:

1- Permettez à votre candidat de vous faire une démonstration de ses compétences,

2- S’il doit remplir un formulaire, ne tenez pas compte des fautes d’orthographe, cela n’est pas garant de son potentiel.

3- Demandez-lui de vous dire comment vous pouvez l’aider à être à l’aise dans son travail, dans un environnement qui ne lui est pas familier

4- Demandez-lui qu’est-ce qu’on a déjà fait pour lui montrer qu’on avait apprécié son travail ou son aide. Cela vous indiquera comment il aime être valorisé (récompenses, assistance, mots d’encouragements, mention publique, preuve par contact (solide, poignée de main, tape dans le dos).

5- Prenez note de ses réponses, parce que tout au long de votre collaboration, il serait intéressant de vérifier régulièrement que tout va bien et qu’il (elle) se sent toujours en confiance et à l’aise avec les tâches qui lui sont demandées.

6- Avant son premier jour de travail, communiquez avec lui pour confirmer la date, l’heure et lui dire le nom de la personne avec qui il sera jumelé durant les premiers jours de sa formation, précisez l’heure des pauses, confirmez quelles sont les commodités qui sont disponibles (cafétéria, réfrigérateur, stationnement, autobus, casiers, salle de repos, etc.) pour lui permettre de planifier à l’avance sa journée et faire descendre un peu son anxiété.

7- Le jour de son entré en poste, vous devriez être présent avant lui, c’est un petit geste qui parle beaucoup de votre implication et monte l’exemple, faites le tour de l’endroit avec lui, permettez-lui de déposer son lunch, son manteau, etc. dans un endroit qui lui sera attribué et où ses objets personnels seront en sécurité.

8- S’il doit travailler avec une autre personne, avisez cette personne de l’arrivée de son nouveau collègue à l'avance, prenez le temps de les présenter l’un à l’autre, vous devriez être précis sur ce qui est attendu de chacun, pour éviter les jeux de pouvoir et installer un climat de collaboration dès le départ. Insister sur les talents de chacun et sur leurs complémentarités.

Rappelez-vous que ce n’est pas parce qu’ils ont le même âge où qu’ils fréquentent la même école, qu’ils sont nécessairement des amis.

9- S’il doit travailler seul, il devrait y avoir une personne-ressource à qui il pourra se référer facilement en cas de besoin, prendre le temps de lui indiquer où est le poste de travail de cette personne et comment la joindre. Rien n’est plus anxiogène pour un nouveau que d’être pris avec une question ou un problème et ne pas savoir vers qui se tourner pour pouvoir poursuivre son travail.

10- Vérifiez que votre nouveau ait en main les étapes attendues de lui. Les paroles s’envolent, les écris restent, pas nécessaire d’être un document compliqué, ce peu être une petite liste ou des pictogrammes, ou un mémo vocal.

Soyez proactif avant l’arrivée de votre nouvelle recrue,

Préparez un plan du site, une liste des numéros de téléphone importants, noms et courriels des personnes avec qui il devra communiquer pour les payes, les retards et absences, où trouver les horaires des semaines à venir, information sur les payes, quels sont les jours fériés, instructions concernant les uniformes ou équipements de sécurités ou peut-il trouver les informations les plus fréquemment demandées, et quels sont les attentes envers lui en ce début de mandat, quand est le meilleur moment pour venir vous parler.

Donner des instructions claires, si c’est sa première expérience en emploi, il a besoin d’être rassuré sur son évolution, sur vos attentes, sur votre satisfaction. Il serait surprenant que les premiers jours soient parfaits, attendez-vous à redire, clarifier, réexpliquer. Il y a beaucoup de nouvelles informations à enregistrer pour votre nouveau, certaines personnes ne réussissent pas à retenir tout du premier coup, soyez compréhensifs et rappelez-vous votre premier emploi.

Le rôle de l’employeur est de participer à l’autonomie et la responsabilisation du jeune travailleur. Il doit apprendre à reconnaître et nommer lui-même ses besoins. Mais pour ce faire, il doit y avoir un climat de confiance et de non-jugement. On doit le reconnaître pour ses compétences et non pour ses défis.

Les jeunes ont différentes manières de travailler, certains peuvent être hyper concentrés au point d’être inattentif aux autres et sembler froids, d’autres sont très sociable et se laissent facilement distraire au point de venir en aide à tout le monde jusqu’à oublier ce qu’ils ont à faire pour eux-mêmes. Ce n’est pas de la mauvaise volonté, c’est simplement une façon différente d’utiliser leurs compétences.

Parlez avec eux, demandez-leur quel est le meilleur moyen pour eux de s’intégrer, de retenir les instructions, de se sentir apprécié. Ils savent très bien ce qui marche pour eux. Soyez ouvert, curieux et patient, votre nouveau deviendra vite autonome et confiant, il vous surprendra par son dévouement, il sera reconnaissant que de votre patience lors de son intégration.

En y mettant un peu d’efforts, vous vous garantirez un employé fidèle, reconnaissant, qui pourrait très bien vous surprendre au-delà de vos attentes et attirer d’autres jeunes avec des compétences commentaires ou similaires à venir joindre vos rangs. Sans parler des parents reconnaissants qui viendront volontiers vous encourager et vous recommanderont à leurs cercles d’amis.

Bienvenu dans le monde du travail version XXIe siècle.


Aimez, commentez, partager



Nathalie XXX

4 vues0 commentaire