C'est la première fois que...








..... je rencontre quelqu’un qui me comprend vraiment.



Cette phrase, j’ai dû l’entendre des milliers de fois en consultation. Pourtant mes clients ne sont pas allophones, ils n’ont pas de problème de langage, ils parlent français (où anglais dans certains cas).

Alors pourquoi sont-ils surpris que je les comprenne?

Parce mes clients utilisent un cadre de référence qui n’est pas celui de la majorité des gens. Donc ils ont toujours l'impression de devoir sur-expliquer pour être bien compris, ils ont l'impression de toujours être en décalage par rapport à la majorité des gens.

*** voir en bas de page si tu n'es pas informé sur ce que je fais comme travail***




Avant, on ne savait pas qu'il existait des personnes qui avait l'air "normales" mais qui fonctionnaient « légèrement différemment de la majorité" , sans pour autant être atteint d'un grave déficit cognitif, d'une déficience ou d'une maladie mentale. On s’en doutait bien un peu, mais c’était un concept vague et un peu ésotérique pour l’époque, ces gens étaient des créatifs, érudits, excentriques, bref ils sortaient un peu de l'ordinaire, mais pas suffisamment pour comprendre qu'ils avaient une façon de fonctionner différente de la majorité et que cela pourrait causer problème.

Il y a donc une catégorie de personnes qu’on ne voyait pas quand on a penser la société et pour qui il manque de ressource. Celle des personnes ayant un cerveau normal, MAIS qui fonctionne différemment de celui de la majorité. Couramment appelé les neurodivergents ou neuroatypiques -

Cela semble complètement absurde de penser qu’ils ont un cerveau normal ET qui ne fonctionne pas comme la majorité, mais c’est pourtant exact. Parce que ces personnes sont capables d’apprendre et de fonctionner tout à fait normalement en société, ils ont des emplois, ils sont entrepreneurs, ils ont des familles et ils sont en apparence, tout à fait normaux (quoiqu’occasionnellement un peu excentrique).

Pour ces personnes, avoir l’air normal vient souvent avec prix important à payer. L’épuisement ou la dépression. Alors quand vient le temps de consulter, ils ont beaucoup de difficultés à trouver une personne capable de bien les comprendre et bien les accompagner vers la guérison.

Ce n’est que tout récemment qu’on a commencé à bien comprendre les subtiles différences entre les personnes typiques et les personnes neutoAtypiques. Donc, l’enseignement des méthodes appropriées à ce groupe d’individus et le cadre de référence s’y rattachant ne sont pas encore enseignés aux thérapeutes, psychologues, conseillers d'orientations, éducateurs spécialisés et autres intervenants professionnels. On y travail, il existe des chaires de recherches qui sont dédiés à cette approche particulière, mais ce n’est pas demain que s’ouvriront les cabinets destinés à cette clientèle précise d’adultes neuro atypique.

“ Les personnes les plus susceptibles d’être happées par l’épuisement sont les personnes neuroatypiques qui ignorent leurs conditions. ”

Effectivement, on peut ignorer notre neuro atypisme très longtemps et ne subir les dégâts que très tard ou pas du tout selon l'environnement social ou familiale de la personne.

Pourtant, nous avons tous constaté une augmentation des départs pour cause d’épuisement. Bien sûr, les personnes en épuisement ne sont pas toutes “neurodifférentes”, mais elles le sont une majorité.

On peut aussi connaître notre TDAH, Dyslexie, Autisme, HPI ou toute autre combinaison de différences ethnique, identitaires de genre, ou autres handicape invisible, et choisir de faire comme si de rien n’était. Cela mènera aussi à l’épuisement. Parce qu’il faut mettent beaucoup d’énergie pour “ faire semblant d’être normal ”, c'est une tâche qui s’ajoute à l'emplois du temps quotidiens, ce qui devient très taxant à la longue.



"Choisir d'ignorer sa condition et poursuivre ses activités professionnelles tous les jours est comme choisir de jouer à la roulette russe".

On ne s'aperçoit pas qu’on est en train de compenser. L’épuisement nous prend complètement par surprise et on a du mal à l’expliquer. Voilà pourquoi un spécialiste qui n’est pas atypique lui-même ou qui n’a pas été formé pour reconnaître et comprendre cette réalité, n’arrive pas toujours à aider et accompagner vers la guérison une personne neuroatypique.

“ Ils ne comprennent pas ce qu’on essaie d’expliquer,

parce qu'ils manquent de références”.

Quand vous allez consulter et que systématiquement vous n’avez pas l’impression d’être compris, que vous sentez que votre thérapeute est trop souvent à côté de la cible, que vous devez faire un effort pour être bien compris, vous devriez vous demander s’il n’y aurait pas une légère ou une grande différence neurologique, qui vous mets en situation de handicap intellectuel dans cette relation d'aide.


Prenez le temps de rencontrer une personne qui neuroatypique, cela pourrait vous aider à mettre le doigt sur ce qui peut correspondre à votre situation. Chercher un spécialiste qui a réussis à surmonter cette situation et qui a peut vous accompagner à faire vos premier pas vers une meilleure compréhension de ce que vous vivez et de ce qui vous a mené en épuisement, avec des outils qui sont pensés et créés par et pour des personnes comme vous. On dit dans la communauté neurodivergente:


“ Jamais à propos de nous, sans nous ”


Avant de prendre rendez-vous, consulter le site web du professionnel choisi , assurez-vous qu'elle soit bien la personne qu'elle dit être. Demander une rencontre “ exploratoire ” ou vous pourrez poser vos questions avant de choisir de vous engager dans une relation d'accompagnement.


Dans tous les cas, suite à une rencontre d'accompagnement, vous devriez vous sentir sécurisé, comme si une ouverture se créait en vous pour laisser entrer plus d'options, un sentiment de légèreté et de confiance, comme si vous veniez de retrouvé un bon ami.

Il se peut que vous soyez très émotif quand vous aurez enfin trouvé la bonne personne. Rassurez-vous, les larmes seront bien vite passées et rapidement vous commencerez à mieux vous comprendre, certaines choses changeront pour le mieux, vos limites seront plus clairement, vous constaterez plus facilement ce qui nuis à votre plein potentiel pour que l’épuisement fasse tranquillement place à la santé.

Faites place à la version 2.0 de vous-même. Celle qui est faite pour le 21e siècle et qui font une plus grande place à ceux qui sont extraordinaire comme vous.




#neurodiversité #neuroinclusion #inclusion #diversité #équité




*** Nathalie Bertrand est coach certifié experte en inclusion de la neurodiversité et valorisation des personnes atypiques. Neuroatypique, conférencière et auteure***



PSSSST! Peut-être ne le saviez-vous pas, j'ouvre avec une amie, @Audrey-Sophie Panneton une boutique ésotérique contemporaine. Le site web sera en ligne en juillet, mais entre temps vous pouvez venir voir nos produits, posez vos questions et acheter en passant par notre Instagram. Cherchez #MAAT_Rituels




Hâte de vous y voir.



Nathalie XX






14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout