En as-tu parlé à ton boss?


L’as-tu dit à ton boss?

Es-tu malade! Jamais je ne vais parler de ça avec mon employeur.

Je te comprends, crois-moi. Durant plusieurs années je n’ai dit à personne d’autre qu’à mes proches que j’étais DYS. J’ai toujours eu l’impression d’être l’invité du dîner de con, alors pas question d'en rajouter.

C’était avant que j’aie mon évaluation en neuropsychologie et que je me sois renseignée sur mon diagnostique compliqué de TDAH- DYS et HPI. Avant que je comprenne les compétences et la manière de penser particulière de mon cerveau différent. Avant que je ne sache comment expliquer ma différence en mots positifs.

Alors, crois-moi quand je te dis que je te comprends quand tu dis que tu n’as pas envie d’en parler avec ton employeur. Sauf que…

Sauf que tu te nuis. Je sais que tu penses qu’il y a beaucoup de préjugés et de situations qui pourraient te rendre vulnérable, que tu as travaillé si fort pour te faire cette place enviable que tu as présentement, et que tu n’es pas prête à mettre ça en jeu.

Pourtant, si on en parle jamais, rien ne changera. Si on ne fait que plier l’échine devant les préjugés, on ne fera jamais honneur à notre grand potentiel et on ne rend pas service à tes enfants qui ont probablement hérité de ton cerveau différent. Pour eux et pour ceux qui n’ont pas encore réussi à se tailler une place enviable, on doit en parler.

C’est comme être Wonder Woman et ne pas oser le dire parce que la Kryptonite te rend faible. HELLO! 🤯

Que tu sois TDA-H, TSA, SGT, DYS, HPI, il est inutile que je te fasse la liste des choses qui sont compliquées pour toi, tu les connais très bien. Ce que j’aimerais te dire par contre c’est que tu as aussi des forces. On les connaît si peu et on en parle pratiquement jamais. Pourtant c'est ça le plus important! Tes forces sont nombreuses et extrêmement pertinentes pour le milieu de l’emploi du XXI siècle! C’est pour ça qu’on doit en parler. Pour changer les choses.

Ton cerveau différent pense différemment, trouve des solutions différentes. Il regarde les choses sous un angle particulier et associe les informations de manière complètement différente. Ta pensée en arborescence jumelée au fait que tu saisisses 300 fois plus d’information seconde que les autres * te rendent vachement plus performant. Ta capacité à décoder naturellement le langage non verbal (sauf pour toi mon amie TSA, pour qui cette compétence est remplacée par une capacité hors du commun pour l’analyse en profondeur), ta capacité à d’adaptation, ta rapidité d’apprentissage, ta capacité de traduire ce qui est complexe de manière simple et imagée, ta grande sensibilité, ta capacité d’écoute et ton besoin de rendre service à ton prochain fait de toi un employé archi pertinent pour le milieu du travail actuel.

Bien sur, si tu parles de ta (tes) différence(s) avec le dos voûté et la gêne dans le regard, c’est certain que l’employeur te considérera comme une difficulté. Par contre si tu as le regarde franc et les épaules droites et que tu parles avec cette belle assurance qui te caractérise quand tu maîtrise ton sujet et que tu connais bien quelles sont tes forces , tu pourras dire :

« En passant j’ai un cerveau atypique. Je peux faire x-y-z différemment de la majorité. Je suis très forte en…. , je suis convaincu d’être une valeur ajoutée à l’équipe et je serais heureuse de mettre mes compétences au service de la compagnie, si vous êtes prête à me faire une place. »

Là mon amie, là tu ouvres la porte aux bonnes questions et au dialogue concernant ce qui est nécessaire pour travailler dans les meilleures conditions.

Je sais que tu as encore des doutes, mais crois-en mon expérience et celles de mes nombreux clients, quand on se connaît bien, qu’on accepte de laisser tomber sa position de victime pour prendre celle de leader de sa propre vie, on montre l’exemple, et on en inspire d’autres à en faire autant. « Plus on est de fous plus on rit dit le dicton » 😜 Si tu as des questions sur les compétences que tu possèdes, n'hésites surtout pas à venir m'en parler. Je suis championne pour ça. Médias sociaux ou courriel sont en lien sur mon site web





Nathalie xx



* Quand je dis «les autres», je parle des personnes neurotypiques qui forment la majorité de la population mondiale


PS: ce texte est au féminin pour l'alléger, mais si tu es une personne d'un genre différent, je t'inclus tout autant, je ne fais pas de distinction. ❤️

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout