top of page

Mais de quoi tu parles?

Dernière mise à jour : 18 juil. 2023







Sais-tu ce qui me frustre le plus dans la vie ?



Les communications.


Quand je parle, on me dit souvent : « Je ne te suis pas là, répète s'il te plaît ».

Bon sang ! C'est épuisant de toujours répéter et de ne pas se faire comprendre correctement.


Ce n'est pas parce que je chuchote. Il semblerait que ma manière de m'expliquer ne soit pas claire. Comme si on me disait : « Je n'ai pas envie de faire d'effort pour te comprendre, alors force-toi à être clair, sinon je ne suis pas intéressé ! » 😒


Pourtant, dans ma tête, c'est parfaitement clair. Je suis née ici, j'écoute la télévision et la radio ici, j'utilise les mêmes mots que tout le monde. Qu'est-ce qui cloche ? 🤔


Il y a longtemps, j'ai décidé d'être plus attentive aux autres et de bien écouter comment les gens autour de moi communiquaient entre eux, je me disais que je pourrais peut-être trouver ce qui m'échappait.

Résultat : J'utilise les mêmes mots, je parle la même langue, j'ai majoritairement les mêmes expressions, et ce que j'entends me semble normal et compréhensible. Les résultats des conversations vont dans le sens de ce que j'entends.


C'est donc que je n'ai pas de difficulté à entendre ni à comprendre. On dirait que ça se gâte quand c'est moi qui parle. J'en ai conclue que c'est moi qui est brisée quelque part. 🤷🏼‍♀️


Pourquoi est-il si difficile d'être comprise quand c'est moi qui communique ? Il m'a fallu beaucoup de temps, des années, pour comprendre que je parle peut-être un peu trop vite (mes idées vont à 1000 km/h, donc je dois parler vite pour ne pas les oublier), que j'utilise trop d'onomatopées et d'expressions généralisantes pour compenser les pertes d'accès lexical momentanées (exemple : bla-bla-bla/gna-gna-gna, etc.), je ne respecte pas toujours la structure grammaticale des phrases (je ne place pas toujours les verbes, sujets et compléments dans le bon ordre) et que je m'exprime en utilisant beaucoup d'images, une condition liée à ma dyslexie complexe et à un TDAH. 😥

Je croyais que tout le monde était comme moi, et puisque ma difference est invisible, tout le monde croit que je suis comme eux. Nous avons tendance à supposer qu'il n'y a que des personnes déficientes ou handicapées qui s'expriment de manière non orthodoxe pour communiquer.


En gros, j'ai conclu qu'il y avait les gens « normaux » qui savent communiquer et les « débiles » qui ne sont pas capable de se faire comprendre correctement. Je me classais dans la catégorie des débiles. 😟


Pour pallier ce petit défaut, j'ai affiné mon vocabulaire, ralenti mon débit et multiplié les approches pour aborder les sujets. En d'autres termes, j'utilise tous les angles possibles pour transmettre mon message et m'assurer d'être claire. Je dépense énormément d'énergie pour paraître « normale ». Tous les jours, tout le temps. Dès que je mets le pied hors du lit, ça commence. 🎭


Mais est-ce que ça fonctionne ?


Oui. Mais non.


Laisse-moi t'expliquer :


1- Parler plus lentement me fait perdre le fil de mes idées, ce qui me donne définitivement l'air débile. Tu vois le genre : « Où est-ce que j'en étais déjà ? » 😵‍


2- Affiner mon vocabulaire m'a valu la réputation d'être « snob ». Oui, oui ! Utiliser les mots justes et les expressions précises ne fait pas l'unanimité et cela m'a placée (encore) dans une autre catégorie de personnes : celle des personnes ennuyeuses. 🥴


3- Multiplier les explications a certainement contribué à rendre ces explications plus claires, mais cela donne l'impression que je considère tous les autres comme des débiles. Ce qui renforce l'idée que je suis hautaine et que je me crois meilleure que les autres. Je saoule les gens avec mes mots et je perds leur intérêt. Répéter 15 fois la même idée avec des mots différents, c'est long pour moi aussi. Mes enfants détestent ça. Je les comprends, mon père faisait la même chose et cela m'énervait royalement. 🤓


Alors ! Quelles sont mes options ?


1- Faire des efforts exceptionnels pour ralentir mon débit tout en restant concentrée sur l'idée, en choisissant les mots justes et en respectant la bonne séquence. 😥

Résultat : Je suis complètement épuisée après chaque intervention. Avec ce choix, je réponds aux attentes de la société qui me considère compétente, mais je suis peu disponible physiquement et mentalement. ❌

OU


2- Accepter qui je suis, telle que je suis, en utilisant mon vocabulaire original et coloré, en prenant occasionnellement mon souffle, sans ennuyer les autres avec des explications superflues, au risque de ne pas toujours être très claire, mais tellement divertissante ! 😜

Résultat : J'ai l'air immature, instable et peu compétente, mais je suis présente, vive d'esprit et pleine d'énergie. Je suis probablement sans emploi stable, mais en bonne santé.


Le choix n'est pas facile à faire. Les gens ne comprennent pas les efforts que je dois fournir pour forcer mon cerveau à passer du mode « normal » au mode « débile » et du mode «débile » au mode «normal». Je n'ai pas choisi d'avoir un cerveau avec son propre mode de communication. Je suis faite comme ça. 🤷🏼‍♀️

Je pourrais prendre des médicaments pour me « ralentir », je pourrais voir un psychologue qui me coûterait très cher pour essayer d'accepter qui je suis, manger bio parce que mon estomac est aussi différent que ma tête, aller à la salle de sport parce que bouger mon corps m'aide à mieux penser, avoir un animal de compagnie pour me sentir moins seule... Mais tout cela coûte beaucoup d'argent et si je veux gagner de l'argent, je dois réussir à être comme tout le monde, et être comme tout le monde m'épuise. 💸💸💸

Je pourrais aussi espérer que la majorité des humains décide d'apprendre à parler ma langue et vienne vers moi en me disant : « T'as un joli accent, quelle est cette langue? J'aimerais l'apprendre ».

On ne se rend compte de notre cerveau différent qu'en se heurtant aux normes de ceux qui forment la majorité. Nous ne voulons pas être différents, mais nous le sommes et nous ne pourrons jamais changer cela. C'est un fardeau mental qui s'ajoute à tous les autres et qui grignote notre attention et épuise notre énergie 24h/24.

C'est ça qui est frustrant !


Toutefois, avec la pratique et la patience, je suis devenue excellente en traduction, et je veux vous aider à être vous-même, sans épuisement, sans frustration, sans avoir à ralentir ou accélérer votre rythme naturel. Je veux vous aider à être compris, respecté, et à vivre une vie épanouissante, authentique et pleine d'énergie.


Je vous invite à vous lancer dans ce voyage avec moi. Prenons rendez-vous pour découvrir comment nous pouvons travailler ensemble pour vous aider à communiquer efficacement avec confiance et aisance.



Être enfin compris, cela est très gratifiant.




50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page